SANUSI (AS-)

SANUSI (AS-)
SANUSI (AS-)

SAN 樓S 壟 MU ムAMMAD IBN ‘AL 稜 AS- (1787-1859)

Fondateur du mouvement politico-religieux qui porte son nom, as-San s 稜 (Mu ムammad ibn ‘Al 稜 as-San s 稜 al-Kha b 稜 al-Idr 稜s 稜 al- ネasan 稜) naquit à al-W si レa, près de Mostaganem (Algérie), dans une famille qui disait descendre de ‘Al 稜 ibn Ab 稜 ヘ lib, cousin et gendre du Prophète. Pourvu d’une formation religieuse déjà poussée et devenu adepte de la confrérie ad-Darq wiyya, il partit en 1803 environ pour Fès en vue de faire ses études à la célèbre université al-Qarawiyy 稜n. Il y développa et approfondit ses connaissances juridiques, notamment sous l’influence de la doctrine m likite; mais il entra aussi en contact étroit avec les mouvements mystiques et les confréries dont Fès était un centre important. Autorisé à enseigner à l’université, il entreprit la diffusion de son message réformiste; puis il quitta Fès en 1819 pour un voyage qui le conduisit au Caire, à travers le sud du Maghreb. Au cours de ce voyage, il multiplia les contacts avec les différentes confréries religieuses. As-San s 稜 suivit quelques cours à l’université al-Azhar du Caire et se mit à y enseigner, mais il entra bientôt en conflit avec ses collègues, notamment les plus influents, al- ネnayyish et al-B l q 稜.

Déçu par la pauvreté intellectuelle et mystique du Caire, sceptique vis-à-vis du réformisme modernisant du vice-roi Mu ムammad ‘Al 稜, il se rendit en 1825 à La Mecque où, malgré la défaite infligée aux Wahh bites par Ibr h 稜m pacha et en dépit de la domination égyptienne, l’influence intégriste de ceux-là demeurait vive en certains milieux. Durant son long séjour à La Mecque, San s 稜 se lia d’amitié avec le salafite A ムmad ibn Idr 稜s al-F s 稜 (1759-1837), fondateur de la confrérie des Q diriyya-Idr 稜siyya, et devint le disciple le plus proche de ce dernier, savant juriste et mystique réputé. C’est à La Mecque que San s 稜 fonda, en 1837 environ, sa première z wiya avec des Libyens, des ネidj zites et des Soudanais. L’ordre était alors purement mystique, se fondant sur l’ascèse, la prière et les études religieuses; mais bientôt il devint un mouvement militant, le fondateur invitant ses disciples à franchir les murs de la z wiya et à se lancer dans l’action. Lui-même quitta La Mecque en 1841-1842 pour s’installer à Barqa (Cyrénaïque), où ses disciples avaient jeté les fondations de la première z wiya de l’ordre hors des frontières du ネidj z, az-Z wiya al-Umm (la z wiya mère). De Barqa, San s 稜, six ans après, vint de nouveau à La Mecque à l’occasion du grand pèlerinage annuel et y remporta, avec son mouvement, un grand succès. Tout en ménageant le pouvoir ottoman, il dénonçait la faiblesse de celui-ci et son impuissance à assurer l’intégrité du monde musulman, comme le montrait notamment, selon lui, la conquête de l’Algérie par la France. Par sa théorie de l’im ma qorayshite, il en vint même à contester la légimité de la souveraineté du calife ottoman sur la communauté musulmane.

San s 稜 se trouva ainsi en butte à l’hostilité de l’orthodoxie conservatrice, dont le chef de file était Mu ムammad ‘Alaysh, un des maîtres de l’université du Caire, et qui avait aussi des partisans à La Mecque et à Istanbul. On lui reprochait surtout de prôner l’ijtih d (recours à l’interprétation personnelle du Coran et de la Sunna). Déclaré exclu de l’Isl m en 1843 par une fatw (opinion juridique) de ‘Alaysh, as-San s 稜 quitta La Mecque l’année suivante pour regagner Barqa. De là il transféra à Jaghb b le centre de son ordre, lequel développa son prosélytisme parmi les populations d’Afrique centrale.

La doctrine d’as-San s 稜, qui associe la démarche des mystiques (face="EU Dodot" レar 稜qat al-aq レ b) à celle des maîtres dans les sciences religieuses (face="EU Dodot" レar 稜qat al-‘olam ’), prône, en matière de droit, le retour aux sources premières de la Shar 稜‘a, le Coran et la Sunna, et le recours à l’ijtih d, mais principalement dans des domaines secondaires ayant trait à la prière. L’œuvre du fondateur de la San s 稜yya est essentiellement didactique, ordonnée à la formation des adeptes et à leur préparation à l’action militante.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • SANUSI (AL-) — SAN 樓S 壟 AB ‘ABD ALL H MU ムAMMAD AL (mort en 1490) Dans l’isl m, San s 稜 représente ce que Louis Gardet et G. C. Anawati appellent l’«ash‘arisme figé». Disons qu’il est un témoin tardif (après Taftaz ni et Idj 稜) de cette théologie associée à la… …   Encyclopédie Universelle

  • Sanusi — /seuh nooh see/, n., pl. Sanusis, (esp. collectively) Sanusi. a member of an Islamic brotherhood established among the anticolonial Bedouins of North Africa. [named after Muhammad ibn Ali al Sanusi (d. 1859), Algerian founder of the sect] * * *… …   Universalium

  • Sanūsī, as- — ▪ Islamic religious leader in full Sīdī Muḥammad ibn ʿAlī as Sanūsī al Mujāhirī al Ḥasanī al Idrīsī born c. 1787, Tursh, near Mostaganem, in northern Africa died Sept. 7, 1859, Jaghbūb, Cyrenaica       North African Islamic theologian who founded …   Universalium

  • Sanusi — Anthony Saliu Sanusi (* 2. Januar 1911 in Iperu, Nigeria) ist römisch katholischer Altbischof von Ijebu Ode in Nigeria. Leben Anthony Saliu Sanusi empfing die Priesterweihe am 17. Dezember 1944 in Lagos in Nigeria. Am 29. Mai 1969 wurde er von… …   Deutsch Wikipedia

  • Sanusi — Senoussi, Senoussis, Senousi, Senousis ou Sanusi (Sanûsî) membre d une confrérie musulmane (nommée Sanûsiyyah) fondée vers 1835 par Muhammad ibn Ali S Sanûsî (v. 1787 1859) et implantée notam. en Libye, pays dont, en 1951, le chef de la confrérie …   Encyclopédie Universelle

  • Sanusi — (as used in expressions) Sidi Muhammad Idris al Mahdi al Sanusi Sanusi, al Sidi Muhammad ibn Ali al Sanusi al Mujahiri al Hasani al Idrisi …   Enciclopedia Universal

  • Sanūsī, al- — in full Sīdī Muḥammad ibn ʽAlī al Sanūsī al Mujāhirī al Ḥasanī al Idrīsī born с 1787, Tursh, near Mostaganem, North Africa died Sept. 7, 1859, Jaghbūb, Cyrenaica North African Muslim theologian. He received his religious training in Fès, Mor.,… …   Universalium

  • Sanusi, al- — p.ext. Sīdī MuFONT face=Tahomaḥammad ibn ʽAlī al Sanūsī al Mujāhirī al FONT face=TahomaḤasanī al Idrīsī ( 1787, Tursh, cerca de Mostaganem, África del Norte–7 sep. 1859, Jaghbūb, Cirenaica). Teólogo musulmán norteafricano. Recibió su formación… …   Enciclopedia Universal

  • Sanusi — Sanussi Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Senoussi, théologien arabe du IXe siècle Senoussi, confrérie politico religieuse musulmane devenue une dynastie en Libye Ce document provient …   Wikipédia en Français

  • sanusi — sa·nu·si …   English syllables


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»